Historique

Mise à jour le mardi 06 mars 2007

Bienvenue à Beuvrequen

An 1043, on voit apparaître dans les chartes de St Bertin la forme ancienne du nom de notre village : Bovorkem.

Celui-ci désignait alors une paroisse (altare) où résidait un religieux (personat), nommé Hetland, chargé de desservir la cure. A cette époque reculée, c’était une fonction des moines bénédictins de tenir ainsi des postes curiaux à la campagne.

Divers documents présentent des variantes dans la manière d’orthographier le nom de Beuvrequen

( Boverinkehem, Boveringhem, Bofrichem) ; mais il n’y a aucun doute sur son identité.

Au siècle suivant, l’abbaye de St Bertin possédait à Beuvrequen une exploitation agricole (curtem de Boverchem), particulièrement occupée à la culture des prairies par le moyen d’irrigations. On prenait l’eau de la rivière d’Hondecote (La Slack), au moyen d’une canalisation soigneusement entretenue, et après l’avoir répandue sur la surface du pré, on la renvoyait ensuite par un autre conduit vers les points de décharge. Il y fallait employer mille précautions, pour ne pas inonder les terres voisines et pour ne pas nuire à l’activité du moulin de Lohem, situé en contre-bas. Il y avait des frais pour curer, vider, élargir et approfondir le lit de la rivière ; tous les intéressés, et il y en avait d’autres en dehors des tenanciers de l’abbaye étaient réunis à cet effet en une sorte de syndicat, dont chacun des membres payait une certaine somme pour contribuer à la dépense commune, suivants ses facultés. Roger de Bazinghen, propriétaire du moulin de Lohem et de plusieurs pièces de terre grevées de servitudes, à cause du passage des canaux d’irrigation ou de leurs tuyaux de décharge, voulait s’opposer à tout cela, dans les premières années du XIII° siècle mais il ne tarda pas à se raviser et à reconnaître que les droits de l’abbaye de St Bertin étaient justifiés par une possession ancienne. Il consentit donc à laisser passer les canaux sur ses terres ; il prit alors l’engagement de diminuer et de relacher les eaux de son moulin, suivant le gré des paroissiens de Beuvrequen, à la condition toutefois qu’ils n’en interrompissent pas le fonctionnement régulier.

Connincthun, hameau de Beuvrequen ; Il s'agissait d'une ferme connue en 1293 . Le suffixe thun signifie l'habitation , la ferme , l'établissement .

Au début de la Révolution Française , la population fut décimée par des maladies , suite à de nombreuses inondations .

 

Vous pouvez retrouver ces informations et bien plus encore sur : http://membres.lycos.fr/histopale/BEUVREQUEN.htm

 

Vous possédez des photos anciennes du village, n'hésitez pas à me les faire parvenir par mail, afin d'agrémenter le site.

Merci

bruno.oyer@wanadoo.fr

 

 

 

Accueil | Délibérations | Budget | Aménagement du Centre Bourg | Plan Local d'Urbanisme | Appels d'offres | Travaux | Accès | Historique | Monographie | Conseil municipal | Services | Etat Civil | Associations | Galerie photos | Contactez-moi

 

La dernière mise à jour de ce site date du 11-févr.-2005

Nombre de visiteurs de cette page depuis le 2 décembre 2003: